Chauffage

Se chauffer en respectant les nouvelles normes

Générer de la chaleur est essentiel pour le confort dans nos maisons, mais il se trouve plusieurs appareils qui servent à faire cela qui consomment une quantité trop importante d’énergie. Ainsi, différentes règles ont été mises en place pour éviter ce genre de problèmes dans l’avenir.

Chauffer votre maison écologiquement

Les différentes sources d’énergie et appareils qui nous servent pour générer de la chaleur sont variés, et plus les modèles sont récents, plus ils sont performants autant sur le plan de la quantité de chaleur générée que celui de la consommation d’énergie nécessaire pour faire cela. En outre, il y a beaucoup d’appareils anciens qui sont encore utilisés dans certaines maisons, et qui permettent de chauffer les domiciles au prix d’une grosse consommation énergétique.

Aussi, des compagnies font encore la vente de tels appareils, pourtant cela vous fait dépenser beaucoup d’argent par mois en énergie, mais également, cela contribue à utiliser les ressources énergétiques de manière inappropriée. Il est ainsi préférable de vous servir uniquement d’appareils qui sont optimisés pour un bon usage des énergies à votre disposition. Non seulement, c’est un geste éco-responsable, mais aussi vous vous évitez de dépenser de manière excessive sur le plan du chauffage.

Les normes concernant les chaudières

Ce sont les appareils qui sont le plus concernés par les mesures prises par le gouvernement. En effet, contrairement aux radiateurs, la demande en énergie de ces appareils est très élevée, surtout pour les appareils anciens. Ainsi, le retrait des chaudières qui ne sont pas performantes s’est fait de manière progressive. Cela a d’abord commencé en 2015, année au cours de laquelle les chaudières basse température et à évacuation ventouse n’ont plus été permises à la vente.

En 2017, il a été obligatoire pour les chaudières mises en vente d’avoir un rendement qui dépasse les 86%, sauf pour les chaudières de type B1, pour lesquelles le rendement minimum permis est de 75%. La spécificité de ce type de chaudière est qu’elle est dite à tirage naturel, et pour se défaire de la fumée générée par celle-ci, on utilise une cheminée. La décision la plus récente, qui est entrée en vigueur en Septembre 2018, concerne l’émission de NOx, qui ne doit pas excéder 56g/kWh.

Qu’est-ce que ces normes impliquent pour vous ?

Beaucoup de personnes utilisent une chaudière chez eux, et ce serait un investissement onéreux que de devoir faire le remplacement de celles-ci. Ainsi, beaucoup de personnes se demandent si elles sont obligées d’acheter un nouveau modèle si le leur ne répond pas aux critères indiqués depuis Septembre 2018 et avant. Dans le cas où la chaudière est encore fonctionnelle, une telle action n’est pas obligatoire.

La seule condition est que lorsque votre chaudière actuelle est en fin de vie, il faut la remplacer par un modèle qui se plie aux normes. Le modèle à acquérir doit idéalement être à condensation, mais comme ce n’est pas toujours faisable, vous également vous tourner vers un modèle à basse émission de NOx. Dans tous les cas, il vous est possible de demander une aide pour les dépenses, car celles-ci sont en vigueur dans le cadre d’une démarche pour rendre votre maison plus écologique et moins gourmande en énergie.